Interview du Maire du Village by CA Lorraine

pauline.lebouleux
  • 16 september 2019
  • 05:00

Giuseppe Ceraulo, Maire du Village by CA Lorraine, a livré une de ses premières interview dans la presse locale en 2017. Un article qui s'insère parfaitement dans le dossier Innovation du journal hebdomadaire La Semaine publié sur l'édition de Nancy et de Metz. Morceaux choisis:

Quelle est la genèse de ce concept ?

Il est né à Paris il y a 3 ans élaboré par le Crédit Agricole s’interrogeant sur moyens et méthodes à mettre en oeuvre pour accompagner les start-up innovantes et ainsi prendre en compte la notion même d’innovation de manière originale. Plutôt que d’être un énième incubateur ou de simplement apporter des facilités logistiques nous avons préféré élaborer un dispositif à partir des besoins bien identifiés qu’ont de start-up pour se développer. A partir de ce postulat l’idée de travailler en partenariat avec de grands groupes industriels et de services et de concevoir un lieu de rencontre directe pour faciliter le passage du cap de la création s’est rapidement imposée. C’est dans ce but que le Crédit Agricole de Lorraine a fédéré autour de son village des partenaires nationaux et des PME lorraines qui veulent aussi asseoir, au travers de cette expérience, leur développement et leur actualisation dans le digital.

Sur quels critères sont accueillies les start-up ?

Elles seront choisies suite à appels à candidature à échéances régulières pour qu’un flux se constitue. La sélection ne sera pas notre seule affaire puisqu’elle associera nos partenaires. Tous les projets d’incubation n’ont pas leur place au village, l’aspect innovant est privilégié. Nous entendons intégrer une variété de secteurs économiques tout en donnant priorité aux relais de croissance qui sont ceux du Crédit Agricole de Lorraine, à savoir l’agriculture et l’agro-alimentaire, l’économie de l’énergie et de l’environnement, le logement, la santé et le bien vieillir et le tourisme. Il importe ensuite que la start-up soit immatriculée, qu’elle ait une existence de 6 mois à 3 ans, que son concept ait été confronté à un marché et qu’elle soit portée par au moins deux personnes. Des critères qui nous différencient des pépinières d’entreprises. Par ailleurs, nous n’accompagnons pas la reprise d’entreprise pour laquelle d’autres dispositifs existent.

Le rayonnement du village ne sera-t-il que régional ?

Il est par sa vocation un lieu d’ouverture. A l’interne tout d’abord se voulant un écosystème conduisant à ouvrir des horizons, favorisant le croisement des points de vue, visant à enrichir les analyses pour plus d’objectivité, pour un brassage des cultures. Mais il sera aussi et surtout le lieu d’initiatives vers les autres villages en termes d’organisation ou de partage d’événements comme conférences, colloques.... Grâce à une plateforme à la pointe des technologies de communication, le Village sera mis en réseau avec les autres Villages permettant ainsi aux entreprises logées des partages d’expériences et de projets avec celles des autres structures. Des lieux spécifiques vont permettre l’accueil physique de partenaires ou d’entreprises d’autres villages pour faciliter les rencontres. Ce tissage national des Villages pourra s’ouvrir à l’international grâce au réseau Crédit Agricole CIB avec ses implantations dans le monde entier.